pelzgroup



Au début des années 20, l’américain Leo Gerstenzang inventa le premier bâtonnet ouaté.

L’idée lui vint quand il vit son épouse enrouler du coton autour d’un cure-dent pour nettoyer les oreilles de son bébé.

Trois ans plus tard, il avait fabriqué sa première machine qui enroulait du coton aux deux extremités d’un bâtonnet de bois. Pour éviter que le bois ne se fendille, il utilisa du bois de bouleau.

En 1925 tout était prêt. Leo Gerstenzang lança son premier bâtonnet ouaté sur le marché sous la marque « Baby Gays ». Puis il réalisa que la marque n’était pas adaptée et la changea en 1926 pour « Q-tips Baby Gays » et plus tard « Q-tips ». Le „Q“ signifie Qualité et „tips“ désigne les embouts en coton.

Au fil du temps de nouvelles idées lui vinrent à l’esprit. Les bâtonnets ouatés ne servirent plus uniquement au nettoyage des oreilles de bébés mais pouvaient également avoir d’autres utilisations comme par exemple se démaquiller, retirer le vernis à ongles, appliquer des crèmes et pommades, nettoyer les têtes de lecture de magnétophones ou bricoler.



... retour